Le songe d'Imladris

Grandeur Nature
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'écrit des chroniques

Aller en bas 
AuteurMessage
Dallal
Paysan
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 30
Localisation : Boisbriand
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: L'écrit des chroniques   Jeu 18 Jan - 20:07

*L'ancien monde étant rempli de compte extraordinaire, de créature et de personnes valeureux comme vils et d'évênement aussi étrange que surprenant, Dallal se mit comme tâche d'écrire plusieurs textes, résumant certaines des choses qui se sont passée. Bien assis avec un livre sur les genous et une plume a la main, il se mit en devoir d'écrire ses histoires, qu'il nomma: «Les Chroniques des Anciens»...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarasnar.skyblog.com/
Dallal
Paysan
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 30
Localisation : Boisbriand
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: L'écrit des chroniques   Jeu 18 Jan - 20:10

*Hésitant par où commencer, quel légende vallant la peine de prendre place en premier, Dallal ne put commencer que par le début de la fin: l'arriver de Gorganuk. Maudissant le nom du Destructeur a voix basse, il plongea sa plume dans l'encre avant de commencer a rédiger ses pensées...*

Dans les siècles du passé, sur les anciennes terres de Carnute, prospérait la vie. Trois peuples se partageaient les terres : Les hommes, race aux philosophies diverses, peuple vouer autant à la noblesse qu’à la vilenie. Les elfes, ardents défendeurs de la nature, sont doté d’une grande sagesse et tentèrent de guider les humains vers le bien. Les orcs, divisé en tribus primitives, avaient un caractère impulsif et violant. Dans ces temps, les humains étaient alliés aux elfes pour combattre les orcs, malgré les clans rivaux qui se nuisaient mutuellement.

Et c’est en ces temps de guerres qu’apparut le Néant.

Le début de la fin fut subtil et les Champions de Lumières ne purent réagir efficacement. Des créatures commencèrent à hantés les nuits de la Milésie, répandant la mort et l’anarchie : Vampires, Liches, Démons, Diablotins, Troll, Hommes lézards et bien d’autre créatures qui n’avaient pas de nom. Les combattants guerroyèrent les monstres sans se douter que des forces plus sombres étaient en train de se réveiller, et de gagner en puissance. Lentement, les atrocités vécues par les hommes noircirent le cœur des plus malléables et certains d’entre eux furent perdus aux ténèbres…

Les sages Seigneurs Elf furent les premiers à apercevoir la menace et, en horreur, tentèrent d’avertir les différentes factions humaines de l’arrivée du fléau de la vie. Les serviteurs commencèrent même à glorifier leur maître sans crainte en criant son nom : Gorganuk le Destructeur. Néanmoins, les humains firent plus attention à leur guerre contre les orcs et ne prirent aucune vraie mesure contre cette grande menace. La guerre entre humains et orcs se répandit jusqu’en terre de Sindar, la terre ancestrale des elfes. Ainsi les vivants purent rencontrer le premier général de Gorganuk : un vampire surnommer la Bête.

La bête est un mort-vivant très ancien et puissant et nul ne pouvait imaginer qu’une telle créature pourrait mourir. Seul un rituel unissant les prêtres de tout les races et de tout les peuples, même celui des orcs, réussit a surpasser sa puissance. L’énergie ainsi libérer a été utiliser pour maudire la Bête a l’exile des terres de ces peuples, sinon elle serait consumer par des flammes divine des dieux eux-mêmes. Tristement, le premier général du Néant avait accompli ses deux tâches avant d’être bannis : Répandre le chaos entre les peuples et semer la graine corruptrice dans le cœur des hommes, certains d’entre eux ayant goûter la puissance offerte par la créature en échange de leur allégeance.

Les hommes et les orcs crurent être en sécurité et retournèrent à leur querelle, s’entre-tuant avec une passion morbide. Et pendant ce temps, une entité qui n’était plus si loin du monde des mortels souriait…


*prenant une pause pour relire son texte, il déposa son livre pour laisser l'encre sècher*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarasnar.skyblog.com/
Dallal
Paysan
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 30
Localisation : Boisbriand
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: L'écrit des chroniques   Jeu 18 Jan - 20:17

*Sa première histoire achever, il reprit sa plume et replongea dans ses pensées. Gorganuk n'était pas le seul maux qui a hanter les terres de Carnute, d'autre problème étant plus d'histoire de mortel avait fait bien des victimes. Dallal repensit a la chasse de Morgon que ses collègues druides lui avaient rapporter, repensit a la corruption qu'il avait vu en lui lorsqu'il c'était pro-clamer servant du dieu Destructeur et a la toute fin, où il était redevenu une partit de lui-même. Sentant l'inspiration monter, il commença a griffoner les premiers mots sur le parchemins...*

La race humaine avait déjà vécu bien des atrocités, le mal avait déjà sa présence en milésie. Les champions de la noirceur était multiple et un d’eux fut connu a travers le continent : le mage noir, Morgon. Son passé n’est pas histoire commune, mais ses actes étaient d’une noirceur immense, poursuivant un but réellement connu que de lui seul. Doté de ruse et d’un génie de la manipulation, il faisait partit du clan humain appeler Coritanis, surnommer les phoenix sables. Le premier acte qui débutât sa renommer fut la libération d’une puissante liche nommer Sorus. Cet ancien archi mage était d’une puissance terrifiante et récompensa Morgon en le prenant comme apprenti, lui enseignant des sortilèges et des secrets de temps oublier. La puissance des secrets que lui enseigna la liche fut trop pour son psyché, et le mage noir devenu fou, comme s’il était possédé par une présence obscure… Un druide du feu nommer Akyliss c’était lier d’amitié au mage et, voyant l’esprit torturer de Morgon, le guida au Cromlech, lieu le plus sacrée de tout les terres de Carnute.

La magie druidique, en sont lieu de puissance, purifia l’âme de Morgon de la folie qui l’habitait et Akyliss se mis en tâche de lui enseigner le druidisme pour le guider en des voies moins tortueuses. Contre toute attente, le mage accepta et devint un druide. Son ancien maître, Sorus, vit en cela une occasion de puiser la puissance du Cromlech, qui véhiculait les esprits des morts, pour des fins nécromantiques, mais le mage rusée de ne laissa pas attraper aussi facilement et réussit a échapper a la capture avec une grande habileté. Quelque temps après cet exploit, Morgon disparut mystérieusement de la vue de tous, ne laissant aucune nouvelle…


*Terminant d'écrire ce que d'autre lui avait raconter, Dallal prit une longue inspiration pour raconter la sinistre suite...*

L’homme qui revint n’était plus vraiment un homme.

Arrivant du portail des druides dans un déluge de feu, suivit d’une troupe d’Homme lézard particulièrement sanguinaire, l’homme qui fut Morgon arriva, la folie l’habitait a nouveau. Si sa ne serait que des créatures qui l’accompagnait, il aurait été simple de les dispersé mais Morgon avait une grande puissance et ses sorts abattaient les humains avec une facilité déconcertante. Morgon, avec la puissance druidique, pu se présenter seul au fortin humain et montra son identité et sa vrai allégeance : Il était l’Héraut de Gorganuk, son envoyer. Murmurant des promesses de destructions, l’Héraut fit claire que le monde des hommes était damné à tout jamais et allait cesser d’exister grâce a son maître. L’ancien collègue de Sorus, Altorus le Gris, réussit à appâter Morgon hors du fortin grâce a un objet magique qui est même aujourd’hui inconnu…

Peu avant la fin du monde, l’Héraut de Gorganuk fit une nouvelle apparition, le visage couvert d’un voile noir et restant discret, parlant a peu de personne… Il parla néanmoins a une personne, le druide Dallal, le menaçant avec une voix qui était seulement la sienne désormais, faisant connaître son but : Utiliser l’essence du druide pour détruire le portail du Cromlech, leur seul planche de salut a tous. Des rumeurs courent sur se qui c’est passer ensuite… certain dise qu’il ses fait tuer par les agents du Néant dans leur destruction aveugle, d’autre dise qu’il a passé le portail pour sauver sa peau, fuyant dans un plan inconnu… Ce qui est certain, c’est que l’ancien mage noir, qui fut druide, a laissé ses marques dans bien des personnes et que malgré ses nombreuses disparitions mystérieuses il finit toujours par réapparaître pour semer la mort et la corruption…


*soupirant aux souvenir, Dallal redéposa sa plume dans l'encrier en remuant de sinistre pensée...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarasnar.skyblog.com/
Dallal
Paysan
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 30
Localisation : Boisbriand
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: L'écrit des chroniques   Jeu 18 Jan - 20:21

*Chassant les spectres du passée, il taposa sa joue avec la plume, réfléchissant a une histoire pour contre-balancer autant de noirceur. N'étant pas un fin connaisseur des divers Ordres de la Lumières, il décida de parler d'une tribu qui avait réussit a se faire largement remarquer: Les animistes*

L’ancien monde de Carnute était un endroit rempli de peuple avec des philosophie et des modes de vie divergente et aussi, parfois, en conflit. Que ces groupes soit basée sur la religion, la politique, l’économie ou même par une coïncidence que peu comprenne, chacun a recrutée divers membres pour leur propre fin. Un de ces peuples fut néanmoins
Mis a part des autres par leur caractère pacifique et leur philosophie très sage : Les animistes, adeptes des esprits et des Totems. Guider de main habile par un homme revenu du royaume des morts, c’est adeptes cherchaient l’illumination en suivant des voies de penser et d’action similaire aux animaux des bois.

Le chef de cette tribu était un homme associé aux corbeaux, revenu des abysses de façon mystérieuse. Doté d’une calme assurance en son pouvoir, il fut le créateur de ce groupe. Plusieurs décidèrent de l’écouter et de suivre la voie des esprits, prenant en eux l’attitude de loup, de grizzly, d’oiseau ou même de rongeur. Soutenu par ses deux seconds, un orc nommé Fléaux qui incarnait le loup et Olaf la brute qui incarnait l’ours, ils furent médiateurs de maintes conflits des autres tributs et aidèrent à abolirent la nécromancie qui torturait les terres milésienne.

Cette tribu fut néanmoins affaiblit avant le début de la fin en la perte de plusieurs membres. Les premiers furent Mortis et Bénin, disparaissant sans laisser de trace pour une raison inconnu de tous. Le second fut le lieutenant du corbeaux lui-même, Fléaux, qui perdit la vie de par son âge et ses maintes blessures. La troisième fut une femme nommée Augury, qui après un avortement et une période d’alcoolisme teintée de désespoir, tenta de tuer son maître qui ne peut que ce défendre en mettant fin a la vie de la malheureuse…

Cette ainsi qu’accablé par la perte de quatre des leurs et par la populace qui ne gagnait pas la foi qu’ils périrent par les flammes du démon dieu Gorganuk. Leur seul espoir aurait été un puissant voyage astral, dont ils sont maîtres, vers le monde des esprits et de leurs animaux alliés. Mais nul ne sait si le corbeau et ses adeptes reviendront des morts pour aider les peuples vers l’harmonie à nouveau…


*Redéposant le livre et souriant amèrement d'avoir laisser au moins une de ces histoires avec une goute d'espoir pour les lecteurs futurs, il massa un peu de sa main sa jambre estropié, grimaçant de douleur. Il profita de ce recul pour penser au prochain texte a écrire...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarasnar.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'écrit des chroniques   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'écrit des chroniques
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Troisi, Licia] Chroniques du Monde Emergé (série)
» Clinique de l'exil : chroniques d'une pratique engagée
» Rice Anne - Memnoch le démon - Chroniques des vampires tome 5
» LES CHRONIQUES DE MACKAYLA LANE (Tome 2) FIEVRE ROUGE de Karen Marie Moning
» Les Chroniques de Narnia : Le Voyage du Passeur d’Aurore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le songe d'Imladris :: Rôle Play :: La Taverne-
Sauter vers: